ND NanoPro Series

La série NanoPro (Revêtement Nano)

Le Nano Coating est une technologie simple à expliquer mais qui fait toute la différence, surtout pour un photographe de montagne comme moi. Il s’agit d’une couche protectrice unique et extrêmement fine (1 nanomètre) qui recouvre l’avant et l’arrière du filtre. Et protège le filtre des projections de sable, de poussière, d’eau, de neige et d’éventuelles rayures sur le sol. Donc une technologie qui fait complètement oublier l’ancienne série. Maintenant, je ne jure que par les filtres NanoPro. Personnellement j’utilise principalement une plaque 100 × 150 GND 0.9 (3 stops) et une plaque 100 × 100 ND 3.0 (10 stops) celle-ci est très utile en journée pour les poses de plus de 30 secondes. Pour le transport des plaques optiques haïda, ils proposent directement un système vraiment efficace et protecteur. Chaque filtre est fourni dans sa boîte de transport en métal, là où les autres marques sont restées sur des pochettes en cuir auxquelles on ne peut accorder beaucoup de confiance…
Pour moi c’est un match parfait, compte tenu des voyages et des expéditions risqués que je fais chaque année dans l’Himalaya. De fait comme je sais mon équipement en toute sécurité et je n’y pense jamais pendant le transport, mes ascensions, mes treks, etc.

Porte filtre Série 100

Pour le montage des filtres sur mes objectifs, j’utilisais l’ancien support 100Series (aujourd’hui remplacé par la nouvelle série M-10) entièrement métallique pouvant accueillir jusqu’à 3 plaques (parfait pour des compositions spécifiques). C’est un support solide mais pas vraiment très léger compte tenu des matériaux utilisés. Je l’ai emporté à travers tout l’Himalaya depuis 2 ans et il est comme neuf. Toutes mes lentilles sont équipées de filtre polarisé et d’anneaux d’adaptation Haida en permanence. Donc je dois juste clipser le support lorsque je veux changer d’objectif ou de filtre. C’est un gros gain de temps sur le terrain. Et le facteur temps est important dans le paysage de montagnes. Cela fait la différence entre une bonne et une mauvaise photo. Le support tourne également autour de l’anneau, de sorte qu’il est facile de placer correctement le filtre graduel pour vos compositions.


Cependant la production de ce porte filtre est aujourd’hui interrompu. Je suis donc équipé du M10 qui propose plus de polyvalence avec l’utilisation d’un clip de filtre « drop-in » polarisé dans le système lui-même et des filtres à plaques évidement. Review disponible ici.
Pour conclure, le système 100serie est compact, solide et facile à utiliser.
En ce qui concerne la qualité optique des filtres, je suis personnellement très satisfait. La colorimétrie est bien conservée là où les filtres d’autres marques ont tendance à refroidir l’image ou à tendre vraiment vers le bleu. Les filtres Haida NanoPro gardent les couleurs parfaitement même si parfois on peut remarquer une tendance chaude très légère (pour les plus maniaques d’entre nous). Mais je n’ai pas vu cette tendance comme récurrente, donc cela dépend pour moi des conditions de prise de vue. En tout cas cela reste totalement anecdotique car il ne présente rien qui ne puisse être corrigé en post process en quelques secondes. Voici un test sans et avec le filtre 100×100 ND 3.0 (10 arrêts) sur une rivière en soirée.

Faite glisser le curseur central pour voir l’effet « avant » / « après »

Ici, l’aspect bleuté est entièrement dû à l’heure bleue où le soleil est déjà couché. La mise au point étant faite sur le rocher au premier plan, on voit que la netteté est parfaitement conservée lors de la pose longue sur mon trépied (environ 40 secondes de pose) le flou cinétique sur l’eau est vraiment plus que satisfaisant, très doux et diffus. Bref, ce que l’on est en droit d’attendre de ce type de filtre pro.

Les photos suivantes sont réalisées avec mon filtre 100 × 150 GND 0.9 (filtre graduel doux).
Sur la prise de vue avec des symétries ou des perspectives prononcées, l’utilisation de GND me semble très avisée. Elle permet de séparer l’image et de gérer facilement des expositions souvent très différentes au sein d’une même composition. Encore une fois, les Haida GND font plus que le travail en gardant la netteté de l’image avec brio.

​Mon Verdict

Compte tenu de ma spécialité peu ordinaire et du fait que j’ai besoin de m’aventurer profondément dans l’Himalaya pour atteindre de superbes spots de shooting. La qualité intégrée des filtres et porte-filtres Haida est un point important. Le matos est vraiment solide et armé pour les rayures accidentelles (récurrentes dans mon métier). Et pour le cœur du sujet, la qualité optique est pour moi ce que les autres marques hautement cotées sur le marché connaissent, comme Nisi. Mais pour un prix plus accessible. Donc pour moi si vous avez besoin de plaques de filtres ND et GND et d’un excellent système de support. Haida est LA marque qui vous correspond, pour toutes les raisons que j’ai cité auparavant. Pour moi, ils méritent leur slogan
«Croyez le, nous pouvons»
Oui, ils le peuvent c’est certains !

Himalayanement votre